Stop à la GAFA dépendance – Assistant vocaux

Image parKaufdex de Pixabay

Aujourd’hui, il existe une multitude de technologies qui permettent d’analyser la voix de l’utilisateur. L’interface voix est le sujet chaud du moment dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Oui mais …

 

En allant à contre-courant de ce qui fait sa plus grande faiblesse : l’exploitation à outrance des données personnelles. Les enceintes connectées, dotées d’Alexa ou de Google Assistant, sont souvent présentées comme des espions domestiques, à même de surveiller nos conversations. Elles nécessitent une connexion internet pour pouvoir échanger et analyser la voix.

 

Et pourquoi pas un acteur Fraçais ?

Aujourd’hui, le principal frein à l’adoption des objets connectés, c’est la peur du “Big Brother” californien.

La technologie SNIPS part d’un postulat initial très séduisant : ne pas utiliser les services de Cloud des GAFA pour effectuer l’analyse du langage naturel, mais le faire « en local », sur un appareil physiquement présent. Pour faire progresser leur technologie, les ingénieurs de Snips font appel à un logiciel baptisé TensorFlow. Un outil ouvert à l’apprentissage automatique mis au point par Google.

Une technologie totalement déconnectée fait craindre l’impossibilité d’élaborer des assistants plus complexes, à même de converser avec leurs interlocuteurs à la manière d’Alexa. Le grand avantage technique des GAFA est de ne pas être limité par la puissance de calcul.

Snips a été développé avec pour fondements la protection de la vie privée dès la conception et la décentralisation. Ainsi, la reconnaissance vocale et la compréhension du langage naturel sont réalisés uniquement sur son appareil. Les données ne sont donc pas transférées sur des serveurs pour être traitées. Il peut fonctionner sur des appareils avec peu de ressources, comme par exemple sur un Raspberry Pi 3.

 

ReSpeaker

ReSpeaker est un petit objet qui va vous permettre d’ajouter une interaction vocale à tous vos objets. Ce produit ambitionne donc de faire disparaître les boutons qui peuplent nos appareils électroniques.

Le ReSpeaker Core v2.0 est alimenté par le module Axol Core, qui comprend le Cortch-A7 Quad-Core RK3229 de Rockchip avec un GPU Mali 400MP, 1 Go de RAM DDR3 et une PMU. Le noyau s’exécute sur le système d’exploitation Debian. Cela offre aux développeurs beaucoup plus de flexibilité et de ressources pour créer leurs projets.

De plus, il est équipé de périphériques tels que : un eMMC Kingston de 4 Go pour permettre le fonctionnement du système d’exploitation, un module WiFi / BLE, des connecteurs USB, Grove et HDMI, la baie intégrée de 6 microphones, l’anneau de LED, etc…

ReSpeaker

 

La nouveauté est une approche logicielle de l’amélioration de la voix. Axol Core, plus puissant, permet au Core v2.0 de traiter en temps réel l’audio reçu par les 6 microphones en champ lointain. Le ReSpeaker Core v2.0 prend en charge la suppression de bruit (NS), le réveil par mot clé, la direction d’arrivée (DoA), la formation de faisceau (BF), l’annulation de l’écho acoustique (AEC). Les algorithmes BF et AEC sont fournis par Alango , une société de DSP audio professionnelle utilisée dans le secteur automobile.

Matrice 6 microphones intégrée avec algorithmes d’amélioration de la voix professionnels

-Suppression de bruit
-Repérage des mots clés (réveil)
-Direction d'arrivée
-Annulation d’écho acoustique
-Contrôle de gain automatique

ReSpeaker & Snips

 

Vous l’aurez compris, à l’aide de la solution ReSpeaker vous obtiendrez un micro d’une excellente qualité. Vous devenez indépendant, plus souple et libre des différentes contraintes des GAFA. De plus, elle est compatible avec la box Jeedom.

Démo très prochainement

Pourquoi ne pas l’essayer ?…

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *